AFS RT 27
Sociologie des intellectuels et de l'expertise: savoir et pouvoir
Création, innovation et changement intellectuels

Sessions du RT 27
4ème congrès de l’AFS, Grenoble, 5 – 8 juillet 2011

Mardi 5 juillet 2011

Session 1 – 14h30-16h30
Cercles sociaux de la création et de l’innovation
Modération : Laurent Jeanpierre (Université Paris VIII)

Frédérique Giraud (ENS Lyon), « Moi je travaille beaucoup » : la pratique ascétique de l’écriture

Anthony Glinoer (Université de Sherbrooke), Les cénacles du XIXe siècle, laboratoires de l’innovation

Séverine Sofio (CNRS, CRESPPA-CSU), L’innovation comme retour en arrière. Diffusion européenne du néoclassicisme et politisation de l’antique (ca. 1750-1810)

Thomas Depecker (INRA / ALISS UR 1303), La circulation d’une innovation : le cas de la quantification du besoin alimentaire.

Boris Attencourt (CESSP, EHESS-CNRS), Les circuits de la diffusion de la « culture scientifique » mondaine : positions, prises de positions et réseaux sociaux

Session 2 – 17h-19h
La légitimation par les sciences

Modération : Romain Pudal (IDHE CNRS)

Sophie Biass, Jean-Louis Fabiani (EHESS/Central European University), L’œil expert : contribution a une sociologie historique de la vision

Sandrine Garcia (Université Paris Dauphine), Les sciences cognitives comme ressource pour inventer de nouveaux dispositifs d’apprentissage de la lecture

Emmanuel Henry (Université de Strasbourg, GSPE), La contribution de la connaissance scientifique et experte (et de l’ignorance) à la construction d’un non-problème public : le cas de la santé au travail

Ulrike Lepont (Université Montpellier , CEPEL UMR 5112), « Améliorer la qualité pour réduire les coûts » : la diffusion auprès des experts et hommes politiques américains à partir des années 1990 d’un nouveau credo en matière de réduction des dépenses de santé aux Etats-Unis

Mercredi 6 juillet 2011

Session 3 – 14h30-16h30
Nouveaux discours et nouveaux rôles intellectuels
Modération : Ioana Popa (CNRS ISSP)

Arnault Skornicki (Université Paris Ouest Nanterre, Groupe d’Analyse Politique), « L’économie politique, une « science nouvelle » pour des temps nouveaux : l’émergence d’un genre intellectuel dans la France des Lumières »

Frédérique Matonti (Université Paris I-Panthéon Sorbonne, CESSP/CNRS), La critique comme mode d’expérimentation intellectuelle du moment « radical »

Yann Raison du Cleuziou (Université Bordeaux IV, CMRP-GRECCAP), Penser la subversion d’un régime de vérité. Socio-histoire du rôle des théologiens dominicains dans la mise à l’agenda d’un nouveau rapport au « monde » dans la Province dominicaine de France (années 1960-1970)

Mathieu Hauchecorne (Université Lille I), Causes ordinaires de l’extra-ordinaire. Les origines sociales du « renouveau » de la philosophie politique étasunienne dans les années 1970

Bruno Cousin (Université de Lille 1, CLERSÉ UMR 8019), Tommaso Vitale (Sciences Po Paris, CEE), Renouveau de la critique et islamophobie. Le cas italien d’Oriana Fallaci

Session 4 – 17h-19h
Changer d’idées politiques

Modération : Mathieu Hauchecorne (CERAPS Université de Lille 2)

Isabelle Gouarné (CMH), Sciences sociales durkheimiennes et communisme : heurs et malheurs d’une rencontre (1920-1939). Retour sur l’itinéraire politique et intellectuel de Georges Friedmann

Aurélien Raynaud (Université Lumière Lyon II, Centre Max Weber UMR 5283), De L’Action française au Parti Communiste au tournant des années 1930-1940 : comprendre les bifurcations politiques d’intellectuels

Kil-Ho Lee (Université Paris Ouest Nanterre, Groupe d’Analyse Politique), La « pensée libérale » en quête de légitimité intellectuelle : naissance et reconnaissance de la revue Commentaire

Arnaud Mège (Université de Poitiers, GRESCO EA 3815), La production des idées de la décroissance. Une innovation intellectuelle contre la « société de consommation » ?

Sophie Noël (Université Paris 13, CESSP), Innovation éditoriale et innovation intellectuelle. L’exemple de l’édition « critique » en France.


Jeudi 7 juillet 2011


Session 5 – 14h30-16h30
Ressources et modèles internationaux d’innovation dans les mondes intellectuels
Modération : Odile Henry (CNRS IRISSO)

Diana Sanz Roig (IHMC, ENS Ulm), La professionnalisation de la critique littéraire espagnole : le modèle français

Ioana Popa (CNRS, ISSP UMR 7220), La liberté « de création » et « de circulation » : des droits à faire reconnaître. La Fondation pour une entraide intellectuelle européenne et les échanges culturels Est-Ouest (1966-1989)

Alexandre Paulange (Université Paris-Dauphine, IRISSO UMR 7170), Les usages d’un capital américain dans l’invention d’une « sociologie des organisations » en France (fin des années 1950)

Thibaud Boncourt (Sciences Po Bordeaux, Centre Émile Durkheim), L’institutionnalisation de l’Association Internationale de Science Politique (1949-1970) : les conditions sociales de possibilité de la reconfiguration d’un espace scientifique transnational.

Ioana Cîrstocea (CNRS, GSPE UMR 7012), Construction nationale et internationale du genre après le communisme

Vendredi 8 juillet 2011

Session 6 – 14h30-16h30
Objets et controverses des nouvelles politiques culturelles

Modération : Gisèle Sapiro (CNRS CESSP)

Cécile Doustaly (Université de Cergy Pontoise, CICC), New Labour, « Creative Britain » et culture publique

Kevin Matz (Université de Strasbourg, GSPE), Le succès de la « ville créative» en France : éléments pour la compréhension de la diffusion d’une croyance sur les effets économiques de la culture

Yvon Lamy (Université de Limoges), Enquête sur les mutations du modèle culturel français : de « l’Exception culturelle » à la « Culture pour chacun »

Morgan Jouvenet, (CNRS – Printemps UMR CNRS/UVSQ), (Re)situer l’héritage des civilisations anciennes. Controverse sur les musées et reconfiguration des rapports entre acteurs scientifiques, politiques et culturels.

Sidonie Naulin (Université Paris IV-Sorbonne, Gemass), La gastronomie comme patrimoine immatériel : sociologie d’une innovation conceptuelle et institutionnelle

17h-19h
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU RÉSEAU THÉMATIQUE 27